in

L’élevage D’animaux À Fourrure Interdit En Norvège

Petit à petit 👊 👏

Un autre pays vient de se lancer dans la lutte pour la protection animale : la Norvège. Le pays va bientôt adopter une loi visant à mettre fin à l’élevage d’animaux à fourrure. Il s’agit en effet d’une proposition de loi faite le 10 avril dernier. Il s’agit là d’un succès de plus pour toutes les associations européennes de protection animale.

Une évolution considérable dans la lutte pour les animaux ! La Norvège se rallie à la lutte contre la production de la fourrure. Le mercredi 10 avril, ils ont proposé un texte ayant pour but d’interdire l’élevage d’animaux à fourrure jusqu’en février 2025.

Le projet de loi introduit au Parlement, rend illégal et donc punissable toute détention d’animaux « en vue d’une vente ou d’une quelconque autre utilisation de leur fourrure ».

En janvier 2018, l’actuel gouvernement de droite et le Parti libéral avaient signé un accord politique, qui a débouché sur ce texte de loi. C’est ce petit parti politique de la Norvège qui avait exigé que cette loi apparaisse dans le programme politique du gouvernement.

Certains éleveurs concernés. Et pour cause, le taux d’indemnisation financière prévu par le gouvernement jugé insuffisant. L’État devra décaisser pas moins de 500 millions de couronnes (52 millions d’euros) pour leur permettre de vivre sans poursuivre leur activité. Ceux-ci voient donc cela comme une « trahison historique ».

Le Royaume-Uni en 2000, l’Autriche en 2004, ainsi que la République Tchèque cette année s’étaient déjà lancés dans la lutte contre la souffrance animale dans les élevages à fourrure. La Norvège a désormais rejoint cette lutte en prenant cette décision qui entre en vigueur cette année même.

La Norvège, productrice de fourrure historique !

En Norvège, l’élevage des animaux à fourrure génère une recette annuelle de 300 millions de couronnes, soit 31 millions d’euros. En effet, cette industrie emploie près de 500 personnes dont 200 à 250 fermes.

La Norvège exporte 99% de sa production de fourrure, principalement vers la Russie et la Chine. La Chine est d’ailleurs le plus gros marché de fourrure. Concernant les peaux de vison et de renard, le pays produit respectivement environ 1% et entre 2 et 3% de la quantité qui circule dans le monde.

En 1939, le nombre d’élevages d’animaux à fourrure en Norvège était 20 000. Ainsi, dans les années 1940, la Norvège était la première productrice mondiale de fourrure. Ainsi, les autorités ont, pendant plusieurs années, pensé au démantèlement de la filière par étapes.

Source

Santé : Gardez Loin De Votre Chambre Téléphones, Tablettes Et WiFi

Elle Coupe Le Pénis De Son Mari Pour Son Infidélité