in

Les Ânes De Santorin Vivent Un Enfer Pour Servir Des Touristes

Les ânes de Santorin maltraités et blessés à cause des touristes « trop gros ».

Santorin est l’une des meilleures destinations au monde. Ce n’est donc pas une surprise que la ville reçoive 1 200 touristes par jour, entre mai et octobre. Mais les touristes doivent utiliser des ânes pour se déplacer dans des zones inaccessibles aux véhicules en raison des nombreuses collines et ses sentiers.

Le ministère du Développement rural et de l’Alimentation du pays a récemment adopté une nouvelle réglementation. Celle-ci interdit de faire porter aux ânes des charges de plus de 100 kg.

La même loi indique clairement qu’il faut nourrir et désaltérer comme cela se doit ces animaux. Le ministère interdit aussi de les faire travailler pendant de longues heures avec des selles mal ajustées.

Un porte-parole de l’association Help the Santorini Donkeys a parlé de l’enfer que vivent les ânes utilisés comme moyen de transport.

« Il est recommandé que les animaux ne portent pas plus de 20% de leur propre poids.

Les touristes obèses et en surpoids, combinés au manque d’ombre et d’eau, à la chaleur et aux 568 marches pavées, sont également à l’origine du problème.

Il devrait y avoir une restriction de poids. Avec les ânes, il ne devrait pas peser plus de 50 kg, mais comment cela serait-il imposé et qui serait là pour s’assurer que cela se produise ?

Maintenant, ils doivent recourir à des mules croisées, parce que les ânes ne sont tout simplement pas assez forts ».

Cela fait déjà 10 ans que Christina Kaloudi s’est installée à Santorin et a fondé la Santorini Animal Welfare Association. Selon ses dires, davantage de touristes en surpoids venant d’Amérique, de Russie et du Royaume-Uni, s’intéressent aux croisières.

Christina a confié :

« La saison des vacances sur les îles est maintenant beaucoup plus longue qu’auparavant. Cela signifie que les ânes travaillent quasiment toute l’année.

S’ils ne transportent pas les touristes par les escaliers, ils transportent des matériaux de construction ou de lourds sacs d’ordures.

Certains bons propriétaires suivent le code. Mais généralement, les ânes servent à travailler le sol puis, on les élimine une fois leur vie active terminée.

On les fait travailler dans des conditions terribles, sans eau, sans abri ni repos. Puis, parfois, je les trouve attachés à l’extérieur de mon abri, à peine vivants ».

Christina a aussi apporté quelques précisions sur comment la nouvelle loi autorise les promenades à dos d’âne, mais en réduisant la souffrance des animaux.

« Nous ne voulons pas empêcher les locaux de gagner leur vie ou d’utiliser des ânes sur les marches, mais de les soigner de manière juste et humaine ».

On espère que cette nouvelle loi permettra aux ânes d’avoir le traitement le plus adapté possible.

Source

Ceux Qui Aiment Le Café Noir Non Sucré Sont Des Psychopathes

Voici De Nouvelles Photos De Puccino