in

La Lettre De Coluche Annonçant Son Retrait De La Présidentielle De 1981

“J’espère qu’un jour la France aura un gouvernement qui s’occupe des Français plus que des intérêts de sa famille et de ses copains ” 😟

Il y a une semaine, Le Monde a révélé une lettre inédite annonçant la motivation de l’arrêt de la campagne présidentielle de 1981 de l’humoriste Coluche. Cette lettre a été écrite par Coluche lui-même.

Suite à plusieurs mois de bataille, Coluche, désolé, informait en mars 1981, son retrait de la course à la présidence française. Ce dernier avait fini par abandonner. Dans le temps, beaucoup d personnes ont reçu un choc en apprenant la nouvelle. Beaucoup croyaient en ce drôle de candidat à la présidence. Mais soulignons qu’il avait des revendications qui suscitaient beaucoup d’intérêts dans les médias.

À l’époque, le leitmotiv de Coluche était de “donner la parole à ceux à qui on ne la donnait plus”. Ainsi, il serait bien difficile de ne pas comparer le début de la carrière politique de ce candidat à la situation qui prévaut actuellement avec les Gilets Jaunes. Rappelons que le mouvement des Gilets Jaunes a débuté depuis le 17 novembre dernier. C’est cette ressemblance avec l’histoire qui amène le journaliste Laurent Telo à étudier ces faits datant de quarante ans. Il obtient alors de Romain Goupil (ancien allié politique de Coluche), cette lettre édifiante.

« J’arrête. Je ne suis plus candidat ».

Dans cette lettre inédite, Coluche révèle à son ami, les raisons de l’abandon de sa candidature présidentielle, alors qu’il avait le soutien de 16% du peuple français. Dans ce temps, les deux hommes ne s’entendaient pas. En effet, le cinéaste n’étant pas pour l’idée d’associer le candidat avec le poujadiste Gérard Nicoud, avait décidé d’abandonner de se retirer.

Coluche débute sa lettre par « J’arrête. Je ne suis plus candidat ». Puis, Coluche donne par la suite la raison de son retrait. Ce dernier se plaint et révèle qu’il voulait “s’amuser et amuser les autres dans une période d’une grande tristesse et d’un grand sérieux” Il avait écrit : « Je suis interdit à la radio, à la télé, tous ceux qui ont essayé de me soutenir se sont fait virer, la grande presse fait le silence ».

Il avait poursuivi : « J’espère qu’un jour la France aura un gouvernement qui s’occupe des Français plus que des intérêts de sa famille et de ses copains. J’espère qu’un jour les jeunes pourront se promener dans les rues sans que la police ne les agresse. Qu’un jour les vieux auront une retraite décente et qu’ils pourront s’arrêter de travailler à un âge où l’on peut encore profiter de la vie ».

Coluche finit sa lettre en disant : « Si j’avais fait 2% dans les sondages, on aurait trouvé ça rigolo, mais 10% c’est trop ». Il parle ensuite des menaces adressées à sa personne. Ce dernier achève son texte en disant : « Amusez-vous bien, mais sans moi ». Ce dernier revient sur scène dans son rôle dramatique dans Tchao Pantin, après avoir passé des années dans la dépression suite à son retrait de la présidentielle. En 1985, Coluche créa “Les Restos du cœur” puis mourut en 1986 dans un tragique accident de moto à 41 ans.

Source

Disney Révèle La Première Bande-Annonce Du Remake Du “Roi Lion”

Il Tue Un Éléphant Et Ses Congénères Se Vengent